Le monde selon Garp - John Irving


Ce livre raconte la vie d’un écrivain T.S. Garp, personnage fictif créé par John Irving, et de ses proches.


Sa mère, forte personnalité, infirmière pendant la deuxième guerre mondiale, désire un enfant, mais pas de mari. Elle décide de concevoir cet enfant avec un ‘sergent technicien’, mitrailleur de tourelle sur un bombardier, dont le cerveau est très endommagé à la suite d’une grave blessure. Elle choisit le prénom de T.S. par facilité, en référence au métier de ce soldat.


Elle élève son fils, s’occupe de femmes en difficulté, et après la parution de quelques écrits, devient contre son gré une icône du féminisme, alors qu’elle ne recherche pas ce genre de célébrité. T.S. écrit aussi, mais peine à devenir connu.

C’est un perdant, obsessionnel, infidèle, plein de défauts, pour qui l’imagination prime. Il est angoissé, veut plus que tout protéger ses enfants de la dure réalité mais n’y parvient guère. Malgré toutes ses contradictions, on le trouve attachant. Sa vie sera courte, remplie de tristesse, de folie, de délires, ce qui donne un livre foisonnant, tragico-burlesque, loufoque et poignant à la fois.


L’originalité de ce livre tient aussi à sa structure, trois œuvres de T.S.Garp étant insérées dans le roman de sa vie, en faisant un livre sur l’imaginaire et la création littéraire.


On retrouve les thèmes chers à John Irving, l’absence du père- il n’a jamais rencontré son père biologique-, le sexe, l’adultère, le sport et surtout la lutte qu’il a longtemps pratiquée, la Nouvelle Angleterre.

Point négatif : c’est un gros livre, un peu complexe, qui peut décontenancer le lecteur.

Posts Récents
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Instagram
Posts à l'affiche